Coronavirus aux États-Unis : Pourquoi la plupart des victimes sont-elles noires ?

Spread the love

Alors que les États unis comptent désormais le plus grand nombre de personnes contaminées au covid19 dans le monde, soit un peu plus de 436.000 cas et plus de 14.000 morts,

Certaines statistiques inquiètent sur la forte proportion des afro américains dans ces décès.

En effet selon des chiffres qui sont alarmants, dans l’Illinois, 42% des décès de l’épidémie sont noirs alors que l’Etat ne compte que 14% de noirs.

A Chicago, c’est 72% de noirs morts, alors qu’ils représentent 30% de la population,

A Washington, 13 des 22 morts étaient Noirs.

En Caroline du Nord, 31% des morts étaient Noirs, alors qu’ils ne sont que 22% de la population.

En Louisiane, précisément en Nouvelle-Orléans, 33% des habitants sont Noirs mais 70% des morts l’étaient.

Alors comment expliquer cette disparité entre le nombre de décès et le pourcentage de noirs dans ce pays ?

D’après notre correspondante aux états unis Yanne A.

« Je crois qu’ il y a plusieurs facteurs qui interviennent :

  1. le surpoids et les maladies aggravantes

On remarque une corrélation importante entre les pourcentages ethniques des personnes décédées du covid19 et les pourcentages ethniques des américains atteints d’obésité, de diabète, et d’hypertension par exemple. Les afro américains souffrant de ces formes de maladies sont de fait plus exposées à des complications liées au covid19.

2. les Noirs vivent plus en communauté.

La distanciation sociale est plus compliquée lorsqu’on habite des quartiers plus denses, des logements plus petits. Quant au télétravail, il est souvent impossible, en raison des types d’emplois. Et se faire livrer des courses à domicile est souvent un luxe. «Beaucoup d’Américains noirs et d’autres communautés de couleur n’ont pas le privilège de pouvoir se confiner à la maison».

3. l’accès au soin et au médecin

Aux Etats unis, l’accès à un médecin peut parfois couter très cher. de ce fait certaines familles afro américaines, n’ont pas pris pour habitude d’avoir un médecin de famille, et se retrouvent souvent à l’hôpital quand la maladie est déjà à un stade avancé. Bien que pour le cas du covid19, le gouvernement américain prend en charge exceptionnellement tous les cas de contamination.

être limitée par les moyens financiers, le manque d’assurances, etc.. peuvent sont autant de facteurs qui éloignent la communauté afro américaine des consultations médicales constantes.

En effet la communauté noire aux états unis est l’une des plus pauvres et avoir un médecin de famille aux états unis est un luxe.

4. les afro américains font des boulot où ils sont les plus exposés

Les afro américains font plus face au grand public, Ils sont plus souvent chauffeurs de bus, ils prennent plus les transports en commun, ils travaillent plus dans les maisons de retraite, les magasins et les supermarchés.

<iframe width=’480′ height=’290′ scrolling=’no’ src=’https://www.washingtonpost.com/video/c/embed/049dcb5c-ed0a-497a-8b9f-077551669567′ frameborder=’0′ webkitallowfullscreen mozallowfullscreen allowfullscreen></iframe>

https://www.washingtonpost.com/video/national/health-science/us-surgeon-general-i-and-many-black-americans-are-at-higher-risk-for-covid/2020/04/07/049dcb5c-ed0a-497a-8b9f-077551669567_video.html

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *