En Centrafrique, les soldats français droguent les jeunes filles

Spread the love

Malgré la fin de l’opération Sangaris, en octobre 2016, l’armée française n’a pas quitté le pays. 350 soldats y sont restés, mobilisables en cas de «menace sérieuse contre la paix ou les institutions du pays», ou affectés à des opérations internationales (Casques bleus de la Minusca et mission européenne EUTM-RCA).

Ces soldats profitent de leur privilèges pour droguer et coucher avec des jeunes filles de la rue encore appelée « godobe » .

c’est ce que révèle le livre Mauvaise troupe – La dérive des jeunes recrues de l’armée française écrit par Justine Brabant et Leïla Miñano, toutes deux journalistes.

Paru le 11 septembre aux Éditions Les Arènes,

lire l’article : http://www.slate.fr/story/181851/mauvaise-troupe-derive-jeunes-recrues-armee-francaise-justine-brabant-leila-minano

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *