Etats Unis – la mort d’un homme noir asphyxié par la police à Minneapolis suscite l’indignation

Spread the love

Il s’appelait George Floyd. Il est mort après avoir été asphyxié volontairement par un officier blanc à genoux sur son cou dont il a pourtant supplié de le lui laisser la vie.

La scène, filmée lundi soir pendant dix minutes par une passante sur Facebook Live, montre George Floyd, âgé d’une quarantaine d’années, plaqué au sol sur le ventre par un policier qui l’immobilise avec un genou sur le cou.
Dans l’extrait de video on entend la victime dire « i can’t breathe » qui signifie « je n’arrive plus à respirer »
mais le policier blanc comme dans une mission d’assassinat reste insensible à ces supplications et continue d’asphyxier l’homme et ce jusque sa mort. soit plus d’une vingtaine de minutes plus tard.
Plus grave encore, dans une autre photo prise par un passant, on se rend compte que le policier n’était pas tout seul à commettre l’acte d’assassinat,
en effet on y voit deux autres hommes blancs entrain de maintenir George immobile afin de faciliter la tâche du meurtrier
L’avocat de la famille, Benjamin Crump, a dénoncé un usage abusif, excessif et inhumain de la force pour un délit non-violent, et demandé la fin du profilage racial et (de) la minimisation des vies noires par la police.
Les quatre policiers ayant participé au meurtre ont quant à eux juste été limogés, a-t-on appris ce mardi soir. Et ne risquent rien d’autre.
Un meurtre qui rappelle celui d’Eric Garner un homme noir décédé après avoir été asphyxié lors de son arrestation par des policiers blancs à New York en 2014.
 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *