Laëtitia Mampaka, la Belge qui cartonne aux concours d’éloquence (vidéo)

Spread the love

“C’est la capacité de pouvoir captiver une audience pour que le public soit fédéré autour d’un même message. Au départ, les gens n’ont pas le même avis, mais il faut que l’espace d’un instant, tout le monde arrive à être d’accord et surtout à entendre ce que l’on dit”

L’art oratoire tient en trois grands principes : art d’émouvoir, art de convaincre, et art de divertir. C’est l’arme de persuasion des hommes politiques, des avocats, mais aussi de n’importe quelle personne amenée à s’exprimer devant une audience dans le but d’être écoutée et entendue.

Un art dans lequel Laëtitia Mampaka excelle.

Etudiante en droit, elle enchaîne les concours depuis ses 21 ans.

Après avoir participé aux Tournois de l’Académie en décembre 2018 sur la RTBF, elle passe désormais à la vitesse supérieure en s’attaquant à La France.

“J’ai été retenue parmi les finalistes du concours ‘Le Grand Oral’, sur France 2. Au départ, il y avait 580 candidats. Il n’en reste plus que 9”

La finale sera diffusée ce mardi 4 février 2020 à 21h10 sur France 2.

https://www.facebook.com/france2/videos/216391902712328/

“Je suis très, très bavarde. Mais au départ, je parlais pour ne rien dire”

D’où est née cette passion ? Difficile à dire. “J’ai toujours été très bavarde. Les gens en avaient un peu marre de m’écouter (rires). Mais ce n’est pas le fait de parler trop qui dérange, c’est le fait de parler pour ne rien dire. Lorsqu’on est captivé par quelqu’un, on peut l’écouter pendant des heures. En ayant compris ça, je me suis dit ‘pourquoi pas ?’ “

“Les formations à l’éloquence ont de plus en plus de succès”

Aujourd’hui, Laëtitia partage sa passion avec d’autres jeunes. Confiance en soi, langage corporel et variation de la voix sont les maîtres-mots. Et cela porte déjà ses fruits. “J’ai toujours beaucoup bégayé. Mon appréhension, c’était de n’être qu’une voix de fond. Mais grâce à ces cours, cela va déjà mieux. J’ai pris de l’assurance” explique Esther-Déborah.

“Avant, c’était impossible pour moi de regarder quelqu’un dans les yeux, je baissais toujours la tête, j’étais très timide. Je sens déjà que ça évolue dans le bon sens” ajoute Styvens.

Selon Laëtitia, ces séminaires ont de plus en plus de succès.

“A l’heure actuelle, il faut savoir se vendre. C’est peut-être choquant mais c’est vrai. On a beaucoup moins de temps qu’avant. Même les vidéos sur les réseaux sociaux sont de plus en plus courtes. Il faut convaincre en un minimum de temps”.

Qui a dit que la rhétorique et l’éloquence étaient désuètes ? A l’heure de l’instantané, des réseaux sociaux, du tout toute suite, l’art oratoire et la parole “efficace” ont encore de beaux jours devant eux.

Source : https://www.rtbf.be/info/societe/detail_laetitia-mampaka-la-belge-qui-cartonne-aux-concours-d-eloquence?id=10424120&fbclid=IwAR0OIzV4-yqIOPK7SHF1zW-wwYmjMG9ccIrnUufmXhbWjod9_4H6uWTUFBo

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *